Feu de forêt

Chiffres et évènements marquants en PACA

Les communes soumises au risque feu de forêt en Provence-Alpes-Côte d’Azur

 

Événements marquants

  • Orgon, août 2012 : L’incendie criminel a parcouru près de 1000 ha dont 500 ont été détruits par les flammes. Deux maisons ont été détruites et un camping évacué. Au plus fort du sinistre, plus de 900 pompiers des Bouches-du-Rhône et des départements voisins, ainsi que d’importants moyens aériens (sept Canadair, trois Tracker, un avion Dash 8 et deux hélicoptères bombardiers d’eau) ont été déployés.

  • Châteauneuf-les-Martigues, juillet 2010 : D’origine criminelle, l’incendie attisé par un fort mistral se propage à près d’un millier d’hectares de pinède, menaçant 1.200 habitations. Pour le maîtriser, 850 pompiers et 300 véhicules, ainsi que quatre Canadair, un Dash et deux hélicoptères bombardiers d’eau avaient été mobilisés. Une intervention d’un coût de 415.000 euros.

  • Vidauban, juillet 2003 : 6 744 ha détruits. Sous l’action d’un vent violent et profitant de l’état d’extrême sécheresse de la végétation, le feu a progressé vers le col du Gratteloup qui conduit vers le golfe de Saint-Tropez.En moins de six heures, l’incendie avait ainsi parcouru 25 kilomètres. Les moyens mobilisés étaient pourtant importants : 4 Canadair et 1 500 hommes, les pompiers du Var étant rejoints dès jeudi par 350 soldats du feu venus des Bouches-du-Rhône, des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence, ainsi que 160 éléments de Rhône-Alpes et d’Auvergne. Mais il a fallu prendre des mesures d’urgence devant la progression des flammes vers Roquebrune-sur-Argens. En tout, près de 8 000 personnes ont dû être accueillies dans des salles de sport ou autres lieux publics. Au total, une dizaine d’habitations, une quarantaine de véhicules et de caravanes ont été détruits et une vingtaine de personnes, dont des pompiers, ont été intoxiquées par la fumée
  • 1989 (Sainte-Victoire, 4500 ha), 1990 (La Barben, 3057 ha), 1997 (Massif de l’étoile, 3450 ha), 1999 (Alpilles, 2338 ha), 2005 (Quinson, 2013 ha)

Définition

Les feux de forêt sont des sinistres qui se déclarent dans une formation naturelle qui peut être de type forestière (forêt des de feuillus, de conifères ou mixtes), subforestière (maquis, garrigues ou landes) ou encore de type herbacée (prairies, pelouses, etc.) d’une surface minimale d’un hectare d’un seul tenant.
Les feux se produisent préférentiellement pendant l’été mais plus d’un tiers ont lieu en dehors de cette période. La sécheresse de la végétation et de l’atmosphère accompagnée d’une faible teneur en eau des sols sont favorables aux incendies.

En savoir plus :
Dossier d’information feu de forêt – PDF 1 Mo (Fond documentaire Cyprès)

Connaissance

Base de données Prométhée

Outil de recensement des feux de forêt dans la zone méditerranéenne : http://www.promethee.com/

Prévention

Réglementation de l’emploi du feu

L’emploi du feu est régi par un arrêté préfectoral dans chaque département.

 

Obligation de débroussaillement

Le débroussaillement est régi par un arrêté préfectoral dans chaque département. Le débroussaillement a pour finalité de diminuer l’intensité des incendies de forêt et d’en limiter la propagation.

 

Plan de prévention des risques incendie de forêt

73 PPRif prescrits et 42 opposables en région Provence Alpes Côte d’Azur (06/2011)

En savoir plus :
Carte d’avancement des PPR Incendie de Forêt : PDF (1.01 Mo)
Plan de protection des forêts contre l’incendie

Les plans de protection des forêts contre les incendies (PPFCI) ont pour objectif la diminution du nombre d’éclosions de feux de forêts et des superficies brûlées et la prévention des conséquences de ces incendies sur les personnes, les biens, les activités économiques et sociales et les milieux naturels.

En savoir plus :
Alpes de Haute-Provence – PPFCI 04 (PDF 4.5 Mo)
Hautes-Alpes – PPFCI 04
Alpes-Maritimes – PPFCI 06 (PDF 5 Mo)
Bouches-du-Rhône – PPFCI 13
Var – Disponible prochainement.
Vaucluse – PPFCI 84

Prévision

Lors des périodes les plus critiques de l’année, on mesure quotidiennement les conditions hydrométéorologiques et l’état de la végétation.

Carte d’accès aux massifs forestiers
Chaque été l’accès aux massifs forestiers est réglementé par arrêtés préfectoraux. L’ensemble des dispositions est accessible dans la section « Vigilance / Alerte ».

Information

Consignes générales

AVANT : S’organiser et anticiper

  • Repérer les chemins d’évacuation, les abris,
  • Prévoir les moyens de lutte (points d’eau, matériels),
  • Débroussailler,
  • Vérifier l’état des fermetures, portes et volets, la toiture.

PENDANT : Se mettre à l’abri

  • Si vous êtes témoin d’un départ de feu :
    • Informer les pompiers (18 ou 112 portable) le plus vite et le plus précisément possible,
    • Attaquer le feu, si possible.
  • Dans la nature :
    • S’éloigner dos au vent,
    • Si on est surpris par le front de feu, respirer à travers un linge humide,
    • A pied rechercher un écran (rocher, mur…),
    • Ne pas sortir de votre voiture.
  • Une maison bien protégée est le meilleur abri :
    • Fermer et arroser volets, portes et fenêtres,
    • Occulter les aérations avec des linges humides,
    • Rentrer les tuyaux d’arrosage pour les protéger et pouvoir les réutiliser après.

APRÈS : Respecter les consignes

  • Éteindre les foyers résiduels.

 

Derniers documents mis en ligne :

  • Aucun élément.

RSS