Le Cerema estime que le recul du trait de côte pourrait toucher jusqu’à 50 000 logements en France d’ici 2100

Afin d’anticiper les impacts de l’évolution du littoral et d’identifier les actions pour nous y adapter, le Cerema a élaboré et mis en œuvre une méthodologie de dénombrement des bâtiments potentiellement atteints par le recul du trait côte au cours de ce siècle.

Source : CEREMA (lien)

Cette entrée a été publiée dans Submersion marine. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.