Fin de l’épisode de pollution photochimique

La canicule qui s’est installée sur notre région conjuguée aux activités humaines a entraîné une dégradation de la qualité de l’air du 24 juin au 8 juillet 2019. L’évolution des conditions météorologiques avec des flux de vents plus marqués a favorisé une baisse des concentrations de l’ozone

Source : AtmoSud (lien)

Cette entrée a été publiée dans Air. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.