La RATP teste la dépollution de l’air du métro parisien

La qualité de l’air des stations du métro parisien ou des gares souterraines RER est mauvaise. En cause, les particules fines (PM10 et PM2,5) émises par les systèmes de freinage des trains et métros. En moyenne, la station Auber atteint plus de 300 µg/m³ de PM10 sur les quais. En France, le seuil d’alerte aux particules fines en extérieur est fixé à 80 µg/m3.

Source : Actu environnement (lien)

Cette entrée a été publiée dans Air. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.