Déchets verts : « Le brûlage est très nocif pour la santé »

Contrairement à ce que pensent les citoyens, cette pollution est donc loin d’être anodine. Dans certains départements, les études d’Air Paca montrent que la combustion du bois, principalement pour le chauffage résidentiel et les déchets verts, émet même plus de particules que le trafic automobile ou les activités industrielles. C’est le cas dans le Vaucluse par exemple, où cette combustion représente 45 % des émissions de particules, alors que le trafic est aux environs de 30 %.

Source : La Provence (lien)

Cette entrée a été publiée dans Déchets. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.