Vigilance / Alerte

La vigilance est une information produite par des opérateurs publics ou privés, chargés du suivi d’un aléa donné, à partir des besoins exprimés par les communautés concernées.
Basée sur la prévision et la détection d’un ou plusieurs aléas, l’information de vigilance doit conduire population, acteurs économiques et autorités à adopter un comportement de veille et de suivi relatif aux phénomènes dangereux. Il doit en résulter une attitude proactive par rapport au phénomène en cours, notamment celle qui consiste à s’informer immédiatement sur ce phénomène, ses conséquences et les moyens d’y faire face.

Sirènes d’Alerte Vigilance Météo Prévision des crues Prévision des Orages
Vigilance Météo Vigilance Crues logo_keraunos
Accès aux massifs Air Santé Rester informé
Proxima

Différence entre Alerte, Information et Vigilance

L’Alerte des populations est la diffusion par les autorités d’un signal avertissant les individus d’un danger imminent ou en train de produire ses effets, susceptible de porter atteinte à leur intégrité physique.
Elle vise à appeler les populations à adopter un comportement réflexe de sauvegarde (mise en sécurité simple et immédiate, évacuation ou refuge dans un bâtiment.

La Vigilance est un état de veille, de suivi, basé sur une prévision. Elle vise à attirer l’information du public et des autorités compétentes sur l’occurrence probable de phénomènes potentiellement dangereux sur une zone donnée. Disposant ainsi de la même information, les autorités peuvent activer, si besoin est, les procédures d’alerte et les citoyens se préparer à affronter les phénomènes prévus.

L’Information est la diffusion par les autorités des consignes de comportement de sauvegarde par anticipation ou concomitamment à un danger susceptible de porter atteinte à l’intégrité physique d’individus. Elle notifie si nécessaire la fin de l’alerte. Information, communication et sensibilisation sont intimement liés mais distincts :

Information : Décrire les événements en cours et les comportements à adopter, convaincre de la pertinence des comportements prescrits.
Communication : Exposer des faits, envoyer des messages à la population spectatrice des événements (ex: présenter les mesures prises pour en limiter les effets).
Sensibilisation : Transmettre les éléments de connaissance en amont de tout événement. Former sur les comportements en cas de crise, l’organisation des secours, etc.

ALERTE Événements graves
Péril des populations
Atteinte aux personnes
L’atteinte aux biens, aux infrastructures et à l’environnement n’entre pas dans le champ de l’alerte, sauf si possibilité de sur-accident (effet domino) et péril des populations
Événements imminents ou en cours Interpeller directement chaque individu
Adopter les comportements réflexes de mise en sauvegarde
Véhiculée par un signal
Signal spécifique pour interpeller les populations
L’alerte peut être accompagnée d’information
Doit parvenir jusqu’aux personnes touchées par l’événement, être réceptionnée et comprise de toutes les personnes se trouvant dans la zone de danger. La pertinence des comportements dépend des actions de sensibilisation menées en amont et des messages d’information explicites accompagnant l’alerte.
VIGILANCE État de veille avec logique de seuils d’intensité Couleurs associées à la vigilance météo par exemple
Phénomènes prévisibles potentiellement dangereux dont les effets se manifestent longtemps avant d’être préoccupants. Consignes de prudence
Diffusée à un public large Radio, TV – Vigilance météo sur un département entier y compris pour un phénomène localisé
Les citoyens, acteurs de la société civile et autorités doivent recevoir au même moment la même information synthétique sur l’occurrence possible de phénomènes dangereux pour un territoire donné. Cette information est sensée attirer leur attention sur ces phénomènes avec une anticipation d’au moins douze heures.
INFORMATION Événements graves Péril sur les populations
Peut intervenir à plusieurs moments Avant, pendant et après la crise.
C’est un complément de l’alerte (comportements de sauvegarde, fin d’alerte).
Véhiculée par un message Comportements de sauvegarde
Diffusion par les autorités des consignes de comportement de sauvegarde par anticipation ou concomitamment à un danger susceptible de porter atteinte à l’intégrité physique d’individus.
Relater les événements en cours, convaincre de la pertinence des comportements prescrits.

Vigilance

S’adressant à des publics variés, la vigilance doit être graduée et cibler chaque public selon l’état de détection et d’évaluation de l’aléa. C’est l’objectif des bulletins de suivi et des assistances spécifiques aux autorités ou aux acteurs économiques précisant l’évolution du phénomène en cause. Cette attitude proactive est d’ailleurs un des leitmotivs de la loi de modernisation de sécurité civile.

L’information de vigilance doit toucher le plus de destinataires possible, le plus rapidement possible. Pour cela elle doit être relayée par un ou plusieurs vecteurs de masse, notamment la télévision et la radio.

De plus, contrairement à l’alerte, la vigilance autorise l’incertitude quant à l’occurrence de l’événement et à son intensité.
La frontière entre la vigilance et l’alerte est souvent extrêmement ténue, le plus souvent selon le risque considéré.
Or, si vigilance et alerte partagent des objectifs communs de renseignement des populations, il est indispensable de garantir la continuité entre les messages portés par la vigilance et ceux relevant de l’alerte.

La vigilance :

  • suit souvent une logique de seuils d’intensité (couleurs associées à la vigilance météo par exemple).
  • s’adresse à un large public compte tenu du vecteur utilisé (radio, télévision…) ou par souci de lisibilité (vigilance météo couvrant un département entier, y compris pour des phénomènes localisés).

L’alerte :

  • applique une logique de « tout ou rien », c’est-à-dire d’alerte inexistante ou maximale.
  • n’est diffusée qu’aux personnes directement concernées par l’événement ; c’est une condition de son efficacité.

Sources : AFPCN / MIOMCTI

Les sirènes

Consécutivement à la réception de l’alerte ou à l’identification formelle d’un phénomène menaçant la population, se trouve la phase de déclenchement regroupant l’ensemble des acteurs qui seront chargés de la diffusion de l’alerte sur un territoire donné.

Dans le cadre d’un accident industriel impactant une installation classée SEVESO dite AS, une installation nucléaire de base, ou phénomène de rupture de barrage, l’exploitant est chargé d’informer les autorités et les populations voisines jusqu’à déclenchement du PPI par le préfet.
En ce qui concerne la survenance des autres risques, préfets et maires sont les acteurs du déclenchement de l’alerte.

On utilise communément une sirène modulée pour les PPI industriels et nucléaires. La fin d’alerte consiste en un son continu de 30s.

Les sirènes des PPI barrages ont un son spécifique, il s’agit de cornes de brume.

Écoutez les sirènes :

Signal national d’alerte :

Signal de fin d’alerte :

Alerte rupture de barrage :

Par ailleurs, concernant l’ensemble des autres risques, naturels ou TMD, les mairies sont équipées de sirènes d’alerte non modulées, testées chaque premier mercredi du mois à midi.

Enfin, certaines communes font appel à des systèmes d’appel en masse, aussi nommés systèmes de téléalerte ou automates d’appel. Ces systèmes informatisés peuvent adresser à une multitude de numéros de téléphone et adresses électroniques (préenregistrés), un message parlé ou écrit. Ce système permet à une seule personne (le maire, un adjoint, un exploitant de site industriel) d’alerter et d’informer l’ensemble des habitants d’une commune, d’une situation les menaçant en y associant les consignes de sécurité et conduites à tenir.

Vigilance Météo

VigilanceMétéo France assure depuis le 1er octobre 2001, une veille météorologique « Vigilance Météo » reposant sur l’émission systématique, à 06 H 00, d’une carte indiquant pour les 24 heures à venir le niveau de vigilance requis vis-à-vis du phénomène météorologique attendu dans le département. En fonction de l’évolution de la situation, la carte est actualisée à 16h puis peut être mise à jour à tout moment. En cliquant sur la carte, il est possible d’atteindre un bulletin régional contenant la localisation et la description du phénomène météorologique, les conséquences possibles en termes de risque, ainsi que les conseils de prudence à observer.

L’information donnée doit inciter quiconque en a connaissance (préfectures, services départementaux opérationnels, maires, particuliers, professionnels, médias) à consulter les bulletins de suivi (niveaux orange et rouge) ou les prévisions météorologiques régulières (niveau jaune en cas d’activité exposant au risque) et de mettre en œuvre sur leur commune les mesures de protection et de sauvegarde appropriées notamment celles inscrites au plan communal de sauvegarde quand il existe.

L’alerte météorologique est organisée par les services en charge de la sécurité civile qui peuvent en outre décider de mesures de précaution. L’alerte météorologique ne se fait pas automatiquement à partir des couleurs de la vigilance : le niveau de mise en vigilance orange, contrairement au niveau rouge, ne justifie pas à lui tout seul les mesures de gestion de crise. En fonction des informations obtenues dans les bulletins de suivi et de l’expertise locale, les services opérationnels sont mis en pré-alerte par les préfets et participent à la montée en puissance du dispositif. Si l’expertise locale et les bulletins de suivi confirment la nécessité d’une action des pouvoirs publics, l’alerte de l’ensemble des services opérationnels et des maires est alors déclenchée.

Ce dispositif, à double détente, doit permettre d’éviter des alertes trop fréquentes et non justifiées qui risqueraient d’induire une démotivation des élus et une baisse de la vigilance et de la protection des populations.

Prévision des crues

VigicruesLe périmètre de la vigilance crues regroupe les principaux cours d’eau métropolitains. Sur ces cours d’eau, l’Etat prend en charge la mission réglementaire de surveillance, de prévision et de transmission de l’information sur les crues. Ces cours d’eau sont ceux pour lesquels l’importance des enjeux (personnes et biens exposés au danger) justifie l’intervention de l’Etat et pour lesquels la prévision du risque d’inondation par débordement des cours d’eau est techniquement possible à un coût économiquement acceptable.

L’objectif de la vigilance crues est de diffuser les informations avec la meilleure anticipation possible pour permettre aux personnes concernées et aux pouvoirs publics d’anticiper le danger et de mobiliser les équipes d’intervention. Les bulletins d’information précisent à quelle échéance la crue est susceptible de se produire.

En région PACA, les cours d’eau concernés par cette vigilance sont :

  • Argens
  • Aygues
  • Cèze
  • Durance
  • Huveaune
  • Gapeau
  • Narturby
  • Ouvèze – Eyrieux
  • Rhône
  • Var

Accès à la carte de vigilance : http://www.vigicrues.gouv.fr

APIC : Avertissement Pluies Intenses Communes

Le retour d’expérience des inondations de juin 2010 dans le Var a mis en évidence le besoin d’informer les communes soumises au risque de crue rapide et/ou de ruissellement sur le caractère exceptionnel des cumuls de pluie intenses observés à l’échelle infra-départementale sur des petits cours d’eau (non surveillés par les services de l’Etat).

En réponse, Météo-France a développé un service à destination des communes, préfectures, SDIS et services de prévision des crues. L’APIC (Avertissement Pluies Intenses à l’échelle des Communes) qualifie le caractère intense voire très intense des quantités de pluies observées/détectées sur la commune et permet ainsi, avec un préavis très court (pas plus de quelques heures) d’anticiper l’inondation par crue rapide ou ruissellement.
Ce service est gratuit et accessible par abonnement. Vous pouvez indiquer plusieurs contacts et modes de réception de l’avertissement (SMS, appel vocal, mail).

20% des communes de France Métropolitaine ne sont pas ou insuffisamment couvertes par les radars de Météo-France. Si votre commune figure dans cette liste, vous ne pourrez pas être averti pour les pluies intenses sur votre commune mais vous pouvez souscrire un abonnement pour votre commune et demander à recevoir les avertissements pour une ou des communes limitrophes pour peu qu’elles soient éligibles.

En savoir plus :
Documentation MétéoFrance
Abonnez-vous

Prévision des orages

L’observatoire français des tornades et des orages violents (observatoire Keraunos), est une organisation à but non lucratif dont la vocation consiste à promouvoir la connaissance des orages en France et en Europe.

Les activités de l’Observatoire sont de 3 ordres :

  • contribuer à l’information du grand public en diffusant des prévisions du risque d’orages en France ainsi qu’une climatologie détaillée des orages sur le territoire hexagonal ;
  • contribuer à la recherche européenne et internationale sur le thème des orages violents ;
  • constituer et alimenter une base de données nationale des phénomènes orageux et des tornades, en coordination avec l’ESSL (European Severe Storms Laboratory).

L’observatoire produit un bulletin journalier de prévision des orages ainsi qu’un bulletin à moyen terme pour les trois jours à venir.

Par ailleurs, Keraunos publie un bulletin dédié à la région méditerranéenne :

Bulletin méditerranée

Accès aux massifs

Chaque année, la période estivale est propice aux feux de forêt. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est fortement exposée à ce risque et connaît chaque été des incendies importants. Durant cette période, l’accès aux massifs forestiers de la région est réglementé.

Où s’informer :
Cliquez sur le département de votre choix pour obtenir les informations d’accès aux massifs.

Air

La surveillance de la qualité de l’Air est assurée par le réseau AtmoFrance, représentée sur notre territoire par l’association AirPaca. Cet organisme dispose d’outils régionaux permettant de :

  • surveiller la qualité de l’air sur la région en répondant aux attentes de la réglementation et des acteurs locaux,
  • prévoir la qualité de l’air pour mieux informer et sensibiliser les populations,
  • diffuser l’information en cas d’épisodes de pollution atmosphérique,
  • déclencher les procédures de réduction des émissions industrielles soufrées,
  • mettre en œuvre des études spécifiques afin d’améliorer les connaissances sur la qualité de l’air,
  • accompagner les acteurs (services de l’État, collectivités, industriels) dans leurs actions en faveur de l’air.

Santé

La notion de vigilance sanitaire la base du dispositif de sécurité sanitaire. Ce dispositif s’appuie sur un réseau d’organisme de surveillance de la santé publique permettant de diffuser des alertes en cas, par exemple, de dépassement des seuils épidémiques.

En savoir plus :
Institut national de Veille Sanitaire (INVS)
Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe (GROG)
Agence Régionale de Santé (ARS PACA)

Se tenir informé

Les alertes relatives aux événements de grande ampleur sont rapidement relayées par les acteurs qui en ont la charge. Cependant, il apparait utile de se tenir informé de l’occurrence de situation à risque sur votre lieu de vie ou lors de vos déplacements.

En savoir plus :
Vigilance en temps réel (météo, pollution, qualité de l’air, circulation) : Application smartphone (Android, Iphone).