Surveillance & Planification

La prévision permet d’envisager les actions à mener dans l’hypothèse d’une situation de crise, tout en connaissant la probabilité d’apparition des phénomènes redoutés. Cette notion regroupe la surveillance des aléas et la planification des secours.

 

Surveillance des aléas

Il est nécessaire de surveiller l’évolution de l’ensemble des phénomènes à risque afin de bénéficier d’une meilleure réactivité dans la réponse apportée à une situation de crise. Ainsi, Météo-France prévoit les situations climatiques dangereuses et en informe rapidement le Préfet qui se charge alors de transférer l’alerte aux gestionnaires et publics concernés.

En savoir plus :
Vigilance Météo : Cliquez ici.
Vigilance Crues : Cliquez ici.

Planification des secours

Dans le même objectif de fournir une réponse rapide et adaptée, des plans de secours sont élaborés et testés à intervalles réguliers. La planification des secours a pour vocation d’organiser les moyens de secours nécessaires et prévoit leur coordination sur le terrain. Elle nécessite un partage équilibré des compétences entre l’Etat, les collectivités et/ou les industries.

L’Organisation de la Réponse de SEcurité Civile (ORSEC) est arrêtée par le préfet et détermine, compte tenu des risques existants, l’organisation générale des secours. Elle recense l’ensemble des moyens pouvant être mis en œuvre.
Le dispositif ORSEC départemental se compose :

    • d’un recensement des risques majeurs (Dossier Départemental des Risques Majeurs et Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques) (Lien Information)
    • d’un dispositif opérationnel ;
    • de phases de préparation, d’exercice et d’entraînement nécessaires à la mise en œuvre opérationnelle.

 

VIDEO : Les acteurs de la gestion de crise :

Acteurs de la gestion de crise par le Ministère de l’intérieur

 
Parmi les principaux plans existants, on peut citer :

● Plan d’Opération Interne (POI)

Échelon : Exploitant.

Organisation interne de l’exploitant en cas d’accident n’entrainant pas de conséquences graves au-delà des limites de l’établissement.
Le déclenchement du POI d’un exploitant entraîne de facto la mise en veille des plans d’urgence concernés en cas d’aggravation (PPI, PCS).

● Plan d’Urgence Interne (PUI)

Échelon : Exploitant.

Protection du personnel travaillant sur un site nucléaire en cas d’accident, et limitation des conséquences à l’extérieur du site nucléaire.
Le déclenchement du PUI d’un exploitant entraîne de facto la mise en veille des plans d’urgence concernés en cas d’aggravation (PPI, PCS).

● Plan Particulier d’Intervention (PPI)

Échelon : Préfecture.

Plan permettant de gérer les moyens de secours en cas d’accident dans une installation classée dont les conséquences dépassent l’enceinte de l’installation. Il est élaboré par la Préfecture en collaboration avec les services de protection civile et l’exploitant. Le préfet adresse ensuite le projet de PPI aux maires des communes sur lesquelles s’appliquera le plan ainsi qu’à l’exploitant, qui disposent d’un délai de 2 mois pour donner leur avis. Une consultation du public est ensuite ouverte pendant un mois dans les mairies, préfectures et sous-préfectures concernées.
Une fois arrêté, le plan fait l’objet d’une publicité par le préfet, concernant les dispositions prises : des brochures sur les risques et consignes, destinées aux habitants de la zone d’application du plan, sont établies, après consultation des exploitants. Le PPI contient notamment :

  • la description générale des scénarios d’accidents et des effets de sinistres possibles,
  • la zone d’application,
  • les mesures d’information, de protection, et, s’il y a lieu, d’évacuation des populations,
  • les mesures incombant à l’exploitant pour la diffusion de l’alerte auprès des autorités compétentes, ainsi que des populations voisines,
  • les premières mesures que doit prendre l’exploitant avant l’intervention des services de secours en cas de danger immédiat (interruption de la circulation des transports, des réseaux et canalisations, et évacuation des personnes),
  • les mesures particulières d’intervention des services de l’Etat,
  • les mesures de remise en état et de nettoyage après un accident ayant gravement endommagé l’environnement.

Des exercices de mise en application de ce plan doivent avoir lieu au moins tous les 5 ans et tous les 3 ans pour les installations classées de type SEVESO et les stockages souterrains de gaz naturel, d’hydrocarbures ou de produits chimiques.

Les PPI de la région PACA et les périmètres d’urgence qui y sont associés sont visualisables ici : http://ppi.cypres.org/ppi_paca/flash/.

● Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

Échelon : Commune.

Outil d’aide à la décision en cas d’accident majeur ou de crise communale particulière à destination des personnes impliquées dans l’organisation de crise communale. Il organise :

  • les procédures d’alerte et d’information des populations ;
  • les moyens de secours et de déblaiement ;
  • les moyens d’hébergement ;
  • les moyens de transport en cas d’évacuation ;
  • le recours aux associations.

Il implique le recensement des risques sur la commune et des moyens disponibles, l’organisation pour assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien de la population au regard de ces risques et l’organisation d’exercices.
La mise en place du PCS est effectuée par le Maire, elle est obligatoire dans les communes dotées d’un plan de prévention des risques (PPR) ou d’un plan particulier d’intervention (PPI).

La préfecture des Bouches-du-Rhône et le Cyprès proposent un guide d’élaboration du PCS à destination des communes.

● Plan Particulier de Mise en Sureté (PPMS)

Échelon : Commune.

Plan de secours en milieu scolaire prévoyant la conduite à tenir et les modalités de communication vers l’extérieur. Il organise la mise à l’abri des élèves et du personnel.
Il est déclenché par le directeur de l’établissement et permet de réduire la vulnérabilité des élèves et du personnel de l’établissement dans l’attente de l’arrivée des secours.

● Plan Familial de Mise en Sureté (PFMS)

Échelon : Habitants.

Instauré par la famille, il la prépare famille à réagir face à un risque majeur : kit de sécurité (radio à pile, piles de rechange, lampe de poche, eau potable, médicaments, papiers importants, etc.), connaissance des itinéraires d’évacuation et des lieux d’abri, etc.
En savoir plus :
Télécharger le plan

● Schéma type de la prévision autour des sites à risques :

 
RM_prevision

Derniers documents mis en ligne :

  • Aucun élément.

RSS