Présentation des risques majeurs

Communes soumises aux risques majeurs

Généralités

Le risque majeur correspond à la présence conjointe et simultanée d’un aléa et d’un enjeu.

On entend par aléa l’apparition d’un phénomène naturel ou technologique pouvant potentiellement générer des conséquences néfastes. En région PACA, les principaux aléas rencontrés sont regroupés en deux familles :

  • Aléas naturels : avalanche, feu de forêt, inondation, mouvement de terrain, séisme, aléas climatiques ;
  • Aléas technologiques : incidents industriels, nucléaires ou de transport de matières dangereuses, rupture de barrage.

 

Les enjeux correspondent aux personnes et aux biens susceptibles d’être impactés par les conséquences d’un événement.

Ainsi la survenance d’un aléa comme un incendie de forêt pourra ne pas être considéré comme un risque majeur s’il n’y a pas de populations exposées.

Le risque majeur est généralement caractérisé par sa faible occurrence et par sa forte gravité. Cette configuration de variables en fait un événement difficile à anticiper et donc à juguler.

RM_intro

 

Gravité des dommages

Afin de fixer des ordres d’idées, le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie a défini une échelle de gravité des dommages, depuis l’incident jusqu’à la catastrophe majeure.

Classe Dommages humains Dommages matériels
Incident Aucun blessé moins de 0.3 M€
Accident 1 ou plusieurs blessés entre 0.3 et 3 M€
Accident grave 1 à 9 morts entre 3 et 30 M€
Accident très grave 10 à 99 morts  entre 30 et 300 M€
Catastrophe  100 à 999 morts entre 300 et 3.000 M€
Catastrophe majeure  1.000 morts ou plus 3.000 M€ ou plus

Exemples de catastrophes :

Classe Dommages humains
Incident Éboulement dans les Gorges du Daluis
Accident Tempête de Plan-de-Campagne de 2012 (15 blessés)
Accident grave Accident de Forbach en 1991 (1 mort et 2 irradiés)
Accident très grave Avalanche de Crots en 1998 (11 morts)
Explosion de Total-La-Mède en 1992 (6 morts, 230 M€ de dommages)
Catastrophe Inondation de Vaison-la-Romaine en 1992 (47 victimes dont 34 à Vaison et 500 millions € de dégâts)
Catastrophe majeure Tsunami et catastrophe nucléaire de Fukushima de 2011 (15.800 morts)

 

Réduction du risque

Afin de réduire les conséquences prévisibles des risques majeurs, l’anticipation permet d’agir sur chacune de ses composantes :

  • La probabilité de survenue d’un accident (maitrise du risque à la source) ;
  • La diminution des enjeux (maitrise de l’urbanisation en zones à risques) ;
  • La préparation de la réponse opérationnelle des secours ;
  • L’information de la population.

S’en dégagent ainsi les trois grands axes de la gestion pré-crise d’un événement majeur :

PRÉVENTIONPRÉVISIONINFORMATION

 

Ces trois concepts forment l’ossature incontournable de la diminution du risque. Ils sont fortement interdépendants et indissociables.

RM_reduction

Derniers documents mis en ligne :

  • Aucun élément.

RSS