Nous y étions

Compte-rendu & Bilan des événements auxquels le Cyprès a participé.

2015

25/26 mars 2015 – Les Smartphones et les Réseaux Sociaux comme outils d’aide à l’alerte face aux inondations : enjeux et perspectives

Ce séminaire organisé par l’UMR CNRS 7300 ESPACE de l’Université d’Avignon a réuni plus de 100 personnes. Son objectif affiché était de fédérer scientifiques, prévisionnistes, gestionnaires de crise, services de sécurité civile et entrepreneurs autour d’une question commune : les Smartphones et les Réseaux Sociaux peuvent-ils contribuer à l’alerte face aux inondations en France ?

Gard rhodanien : des réseaux sociaux pour lutter contre les inondations

Éléments de contexte :

Les réseaux sociaux numériques sont alimentés et révisés de manière récurrente par les utilisateurs, impliquant une absence de hiérarchie entre concepteurs de contenu et simples utilisateurs. Ils apparaissent ainsi comme des moyens modernes et puissants de communication. Principal support de ces réseaux, les Smartphones ont vu leur usage se développer de façon exponentielle : en France, plus de 24 millions de personnes ont un Smartphone en 2013.
Plusieurs études semblent démontrer que les individus trouvent dans les Rsn un moyen rapide et efficace de partager l’information en temps de crise. À titre d’exemple, lors du passage de l’ouragan Sandy (en 2012) sur la côte Est des États-Unis, la population s’est fortement tournée vers Facebook, Instagram et Twitter pour communiquer, mais aussi s’informer, notamment entre familles et proches.

Perspectives :
Il ressort de l’ensemble des échanges la volonté d’intégrer les réseaux sociaux (MSGU – Médiaux Sociaux en Gestion d’Urgence) dans la gestion de l’alerte à deux niveaux :

  • En amont pour la prévention et la diffusion des consignes. Ce qui nécessite d’avoir une vraie stratégie de communication sur les réseaux sociaux sociaux avec des comptes actifs et suivis, et de fournir une vraie contrepartie pour les utilisateurs (quel est le service qui fait qu’ils téléchargement l’application et/ou consulteront le compte sur le réseau social ?)
    La stratégie de communication via les réseaux sociaux permet créer une interaction directe entre la source officielle et les citoyens, voire entre les citoyens eux-mêmes. Néanmoins il est important de s’interroger sur la nécessaire réactivité inhérente à ces modes de fonctionnement. Si citoyen peut interpeller directement la source officielle ou son représentant, il souhaite en retour une réponse rapide. La question qui se pose n’est donc pas « qui est légitime pour y répondre ? » mais « Qui le citoyen souhaite-t-il voir s’exprimer ? »

  • Lors de la gestion de crise. Afin d’améliorer la proactivité des services concourant au secours et à la sauvegarde des populations, des applications permettent de récupérer des messages twitter en fonction de mots clefs (inondation, etc.), de les trier et de les géolocaliser sur une carte. Cela permet donc de récupérer de l’information géolocalisée et horodatée remontant du terrain (dont des photos et des vidéos) utile à la gestion de crise.
    Les MSGU permettent donc une meilleure remontée des informations du terrain. L’éventuelle limite à cette utilisation réside dans les éventuelles difficultés à trier et qualifier l’information pour analyser la véracité et la pertinence des informations (notamment le signal faible).

Statistiques :

  • Ouragan #Sandy : 20 millions de tweets échangés, 10 img/sec sur instagram, corrélation entre le nombre de photos postées sur Flickr et la pression atmosphérique
  • Attentat de Boston : 7.8 millions de tweets = 29% d’informations fausses, 50% d’opinions et de commentaires, 20% d’informations factuelles
  • Tsunami de 2011 au Japon : Jusqu’à 5.000 tweets par seconde
  • 20 millions d’utilisateurs quotidiens sur facebook, 2.3 millions pour Twitter

Morceaux choisis :

  • Facebook et Twitter alimentent la création d’une base de données des dommages liés aux inondations (géolocalisation, ampleur, etc.) par l’IRSTEA. Actuellement réalisée sur l’Hérault, le Gard et le Var, elle doit être étendue au reste des départements méditerranéens.
  • La diffusion des informations de vigilance météo/crue s’effectue désormais sur le flux RDS radio dans le 06 (France Bleu).
  • Les préfectures sont fortement encouragées à être présentes et actives sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter pour lesquels elles disposent de guides d’utilisation..
  • Utilité d’intégrer des QR Codes sur les repères de crues pour obtenir plus d’informations ?
  • Le gouvernement américain incite les citoyens à mettre à jour leurs comptes facebook/twitter pour informer leurs proches en y inscrivant « I’m ok ». Ainsi les lignes téléphoniques sont moins surchargées.
  • La croix rouge américaine a utilisé Twitter pour informer sur les zones de sinistres et fédérer un réseau de bénévoles (Ouragan Sandy).

 
En savoir plus :
Programme des journées : Consulter (670 ko)
Résumé des interventions : Consulter (2,2 Mo)
Livetweet : #SMARSavignon
Tweets de grandes villes françaises lors de l’hiver 2012/2013 : Consulter