L’Anses alerte sur un « risque sanitaire élevé » pour les travailleurs exposés à la silice cristalline

En France, 375 000 salariés sont amenés à manipuler de la silice cristalline. Ceux qui l’inhalent à forte dose, peuvent développer non seulement une silicose mais aussi de nombreuses autres maladies en particulier des cancers. L’agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentaire, de l’environnement et du travail (l’Anses) estime que les valeurs d’exposition autorisées sont insuffisantes pour protéger les salariés et prône une surveillance accrue de cette substance dont l’usage concerne de très nombreux secteurs industriels au-delà de ceux des carrières et de la construction.

Source : L'Usine nouvelle (lien)

Cette entrée a été publiée dans Santé-Environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.