Fukushima : opération à haut risque pour extraire le combustible d’un réacteur endommagé

Le retrait des combustibles du réacteur numéro 3, qui était entré en fusion à la suite du tsunami de 2011, devrait prendre deux ans.

Source : Le Parisien (lien)

Cette entrée a été publiée dans Risque nucléaire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.