AtmoSud dresse un premier bilan suite à l’incident du 8 mars 2019 à Martigues/Lavéra

Depuis, le vendredi 8 mars 2019 AtmoSud a mis en place des moyens adaptés pour évaluer les niveaux des polluants (composés organiques volatils – COV- et particules fines PM10) et l’exposition des populations. Dans la zone concernée, les COV sont principalement liés à l’activité industrielle et les particules sont émises lors des combustions (torches).

Source : AtmoSud (lien)

Cette entrée a été publiée dans Air. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.