Contre la pollution à l’ozone, des mesures en l’air ?

Un « épisode de pollution photochimique exceptionnel » : voilà comment AtmoSud (ex AirPaca) qualifie la période de 14 jours d’affilée de pollution à l’ozone que vient de traverser le département et qui a pris fin hier. Il fallait remonter à 2003, année d’une funeste canicule, pour retrouver un épisode plus long (15 jours). L’ozone, nocif pour la santé, notamment des personnes vulnérables, serait donc à bannir. Mais dans les faits, la plupart des mesures ressemblent plutôt des déclarations d’intention…

Source : La Provence (lien)

Cette entrée a été publiée dans Air. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.