Pollution atmosphérique : les dangers du bois de construction

Bien avant d’arriver sur les chantiers, le bois de construction est source de différentes pollutions atmosphériques. Les premières victimes sont les ouvriers des scieries, à cause des poussières de bois. Celles-ci peuvent provoquer des maladies à court terme, voire des cancers après plusieurs années d’exposition. Selon l’enquête nationale de SUMER (Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels), 370000 salariés sont exposés aux poussières de bois en France. Toute la filière bois est concernée.

Source : Inforisque (lien)

Cette entrée a été publiée dans Santé-Environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.