Les impacts écologiques évalués à 18% du PIB mondial d’ici 2050 (Rapport)

Les entreprises sont de plus en plus confrontées aux conséquences de l’épuisement du capital naturel, qu’il s’agisse de pénurie d’eau ou d’une nouvelle législation sur les émissions de gaz à effet de serre. Pourtant, alors que de plus en plus d’entreprises évaluent leur empreinte de capital naturel dans le cadre de leur prise de conscience croissante de leur rôle dans l’épuisement des ressources naturelles, beaucoup échouent à explorer les risques et les options d’atténuation disponibles.

Source : Panorapost (lien)

Cette entrée a été publiée dans Généralités environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.