Limiter l’augmentation des températures à 1,5°C aurait un fort impact sur les futures vagues de chaleur extrême

Une étude internationale portée notamment par l’Institut international pour l’analyse des systèmes appliqués (IIASA) a dévoilé comment seront impactées les populations en fonction du niveau de réchauffement climatique. Les résultats du modèle ont été utilisés pour calculer un indice de l’amplitude des vagues qui tient compte à la fois de la durée et de l’intensité des vagues de chaleur. Plus cet indice est élevé, plus la canicule est extrême.

Source : Enviro2B (lien)

Cette entrée a été publiée dans Air. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.