L’air du métro irrespirable

La CFDT dénonce la concentration de particules fines et l’impact sur la santé des employés. La RTM a lancé une enquête. Par ailleurs le métro marseillais fiat partie d’une étude mondiale pour détercter le panel de microbes avec lequel nous vivons au quotidien

Source : La Provence éd. Marseille - p. 3

Cette entrée a été publiée dans Santé-Environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.