Algues vertes : après la mort d’un cheval en 2009, la responsabilité de l’Etat reconnue

La justice a donné raison au propriétaire d’un cheval, mort sur une plage des Côtes-d’Armor à cause d’algues vertes en décomposition pendant l’été 2009.

Source : Le Monde (lien)

Cette entrée a été publiée dans Eau. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.