Ils vivent au plus près de la faille

Dans l’Ubaye, les secousses font presque parties du quotidien. Depuis le 7 avril, date à laquelle un séisme de magnitude 5 a été enregistré dans le massif du Parpaillon, la faille des Alpes continue de bouger. Et ses habitants avec, même si les secousses passent parfois inaperçues.

Source : Le Dauphiné (lien)

Cette entrée a été publiée dans Séisme. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.