Réutilisation des eaux usées pour l’irrigation : le CGDD identifie plusieurs freins à son développement

Un prix élevé, la réticence des Français à payer plus et une faible acceptabilité sociale. Autant de raisons qui expliqueraient le peu d’engouement pour cette pratique pourtant censée augmenter l’offre en eau.

Source : Actu environnement (lien)

Cette entrée a été publiée dans Eau. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.