AZF : « l’assureur de Grande Paroisse refuse de payer le renouvellement de nos prothèses auditives »

Treize ans après l’explosion de l’usine AZF, les victimes de troubles auditifs se retrouvent aujourd’hui en difficulté. Ces personnes ne sont plus remboursées pour le renouvellement de leurs prothèses alors que l’assurance de la société Grande-Paroisse avait conclu un accord avec la CPAM. À l’initiative de l’Association des sinistrés du 21 septembre 2001.

Source : Toulouse Infos (lien)

Cette entrée a été publiée dans Risque industriel. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.