A Fos, le futur terminal méthanier doit composer avec les petites bêtes

Fos Faster et le port ont déposé une demande de « dérogation aux interdictions de destruction d’espèces protégées ». 46 au total sont concernées. En échange, les maîtres d’oeuvre proposent des mesures dites de compensation qui se chiffrent à 2,7 millions d’euros.

Source : MarsActu (lien)

Cette entrée a été publiée dans Industrie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.