« Nous avons géré le dossier Kem One avec droiture et détermination », assure le patron d’Arkema

A l’occasion de la présentation des résultats annuels d’Arkema, L’Usine Nouvelle a demandé à Thierry le Hénaff, PDG du chimiste, s’il regrettait la façon dont son groupe avait géré la cession à rebondissements de son activité vinylique, rebaptisée Kem One.

Source : L'usine nouvelle (lien)

Cette entrée a été publiée dans Industrie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.