Déraillement du train des Pignes: les « boites noires » récupérées

Mardi, le groupement de gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence, qui garde le site 24h/24 depuis le drame qui a fait deux morts le 8 février dernier, est intervenu sur le train.

Source : Var matin (lien)

Cette entrée a été publiée dans Mouvement de terrain. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.