Prestige: un verdict «funeste» pour les parties civiles

Onze ans, jour pour jour, après le naufrage du pétrolier libérien au large de la Galice, au nord-ouest de l’Espagne, le tribunal supérieur de La Corogne n’a pas reconnu l’atteinte à l’environnement et aux espèces protégées. Ce naufrage avait pourtant provoqué la plus grave marée noire de l’histoire espagnole, touchant également les côtes françaises et portugaises.

Source : Journal de l'environnement (lien)

Cette entrée a été publiée dans Transport de matières dangereuses. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.