Grâce à la météo, les Français ont inhalé moins de particules fines

Les Français ont respiré moins de particules fines en 2012 qu’en 2011, selon un bilan de la qualité de l’air publié jeudi 26 septembre par le ministère de l’écologie. Une diminution à prendre avec précaution, « car elle dépend très fortement des conditions climatiques de l’année », dont de nombreux facteurs peuvent influer sur les concentrations de polluants dans l’air, précise le ministère.

Source : Le Monde (lien)

Cette entrée a été publiée dans Air. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.