Le coeur de la pétrochimie européenne menacé

Longtemps évoquée, la fermeture du vapocraqueur de Carling est désormais actée. Loin de la mer, non adossé à une raffinerie, le site souffre de sa situation particulière, peu avantageuse. Mais il subit aussi la crise, ainsi que la concurrence du Moyen-Orient et des Etats-Unis, qui touchent de plein fouet l’ensemble de la pétrochimie européenne. Et en particulier la production d’éthylène et de propylène, qui constituent la matière de base de nombreux plastiques, et à ce titre constituent le coeur du secteur.

Source : Les Echos (lien)

Cette entrée a été publiée dans Industrie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.