Fessenheim: une loi s’impose pour tenir la promesse d’une fermeture fin 2016

Selon l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), il faut compter un délai difficilement compressible de cinq ans pour déclarer un réacteur français administrativement fermé car il faut deux ans pour que l’opérateur constitue un dossier solide et environ trois ans après le dépôt du dossier jusqu’au décret d’arrêt définitif.

Source : La Gazette des communes (lien)

Cette entrée a été publiée dans Risque nucléaire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.