Près de la moitié du parc nucléaire mondial a plus de 30 ans

L’information est passée plutôt inaperçue. Dans son bilan annuel « Nuclear safety review 2013 », publié vendredi 19 juillet, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) estime que nombre de réacteurs vieillissants posent le problème de la sûreté des centrales nucléaires dans le monde, même si de nettes améliorations ont été apportées dans ce domaine l’an passé.

Source : Le Monde (lien)

Cette entrée a été publiée dans Risque nucléaire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.