Même à faible dose, la pollution augmente le risque de cancer du poumon

Une nouvelle étude publiée aujourd’hui dans la revue médicale The Lancet revient sur les effets de la pollution atmosphérique sur la santé et cela devient inquiétant. En effet, selon les conclusions de cette étude, une exposition de longue durée à la pollution aux particules accroît le risque de cancer du poumon ou d’insuffisance cardiaque, et ce, même à des doses inférieures à celles autorisées en Europe.

Source : Enviro2b (lien)

Cette entrée a été publiée dans Santé-Environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.