Le bisphénol A altérerait l’émail des dents des enfants

L’exposition in utero au perturbateur endocrinien serait à l’origine de taches sur les molaires et les incisives.

Source : Le Monde (lien)

Cette entrée a été publiée dans Santé-Environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.