Les températures dans la faille sismique ont joué un rôle dans le séisme de Fukushima

D’après une nouvelle étude, les températures dans les failles sismiques auraient une influence sur les séismes, et pourraient compenser un faible taux de friction. Les chercheurs ont fait un nouveau pas en avant pour comprendre comment et pourquoi le séisme et le tsunami qui ont dévasté le Japon en 2011 ont été si importants. Les capteurs de température installés dans la faille l’an dernier montrent désormais que les frictions entre les rochers pendant le séisme étaient d’une magnitude moins importante que ce qui avait été supposé précédemment.

Source : Nippon Connection (lien)

Cette entrée a été publiée dans Séisme. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.