Lutte contre les pollutions diffuses : l’agence de l’eau Seine-Normandie veut redoubler d’efforts

En 2004, 80% des masses d’eau souterraine du bassin Seine-Normandie étaient dans un état « médiocre » au titre de la directive-cadre sur l’eau du fait de la pollution aux pesticides et aux nitrates et la tendance actuelle va dans le sens d’une altération, a alerté le 4 avril Michèle Rousseau, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie, en présentant la politique de lutte contre les pollutions diffuses déployée par l’établissement public. Sur les 6.000 captages d’eau potable du bassin, 1.700 présentent une qualité de l’eau considérée comme dégradée ou fragile. 200 ont été fermés entre 1998 et 2008.

Source : Localtis Info (lien)

Cette entrée a été publiée dans Eau. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.