La météo favorise la pollution

Selon un dernier rapport des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), révèle que des concentrations de particules PM10 dans l’air sont supérieures au seuil d’information de 50 µg/m3 (micro grammes par mètre cube). D’après les analyses des associations, ce sont les conditions météorologiques stables sous influence anticyclonique, les températures froides et surtout les vents faibles qui empêchent la dispersion des particules et favorisent la formation de cet épisode de pollution.

Source : Actualités news environnement (lien)

Cette entrée a été publiée dans Air. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.