L’Europe s’attaque au bruit des voitures

Une exposition permanente à de hauts niveaux de bruit de trafic peut provoquer un épuisement des réserves corporelles, des perturbations du fonctionnement des organes et entraîner le développement de maladies cardiovasculaires ou autres. Une étude menée par l’Agence européenne pour l’environnement montre que la moitié de la population de l’UE vivant en zone urbaine est exposée à des émissions sonores, dues au trafic, supérieures à 55 décibels.

Source : Enviro2B (lien)

Cette entrée a été publiée dans Santé-Environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.