L’AEE plaide pour une plus stricte application du principe de précaution

L’Agence européenne de l’environnement (AEE) passe en revue, dans un rapport de 750 pages publié le 23 janvier, vingt études de cas sur le développement de technologies qui ont eu par la suite des effets néfastes pour l’homme ou pour l’environnement.

Source : Actu environnement (lien)

Cette entrée a été publiée dans Santé-Environnement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.