La bombe à retardement climatique qui fait trembler Davos

Qui dit changement climatique dit multiplication des événements climatiques extrêmes et des dépenses générées par les dégâts provoqués, mais aussi difficultés d’approvisionnement alimentaire dans certaines régions, risques de sécheresse et de stress hydrique, multiplication des pathologies liées à l’environnement et notamment aux diverses pollutions, résistance accrue d’autres maladies aux traitements existants…

Source : La Tribune (lien)

Cette entrée a été publiée dans Risque naturel. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.