L’inquiétude monte sur les usines lorraines de pétrochimie

Les syndicats s’interrogent sur l’avenir des sites de Total, Arkema et Ineos dans la région.

Source : Les Echos (lien)

Cette entrée a été publiée dans Industrie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.