Fukushima : contamination de la cime des forêts japonaises

Une étude conduite par des chercheurs de l’université de Tsukuba montre que six mois après l’accident de Fukushima, 60 % du césium 137 se trouvaient encore emprisonnés à la cime des arbres.

Source : Le Figaro (lien)

Cette entrée a été publiée dans Risque nucléaire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.