Non-lieu partiel dans l’affaire de pollution de la réserve de la Crau

La société du Pipeline Sud-Européen (SPSE), mise en cause dans une affaire de rupture de canalisation en 2009 ayant entraîné la pollution de la plaine de la Crau  a bénéficié vendredi de non-lieu pour sept chefs d’accusation.

Source : Le Parisien (lien)

Cette entrée a été publiée dans Transport de matières dangereuses. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.