Bollène : La Ville réclame 11 millions d’euros à Areva pour l’incident de Socatri

L’expertise indépendante après l’incident de la Socatri (usine qui traite les effluents uranifères sur le site du Tricastin) du 7 au 8 juillet 2008 et le déversement accidentel de plusieurs dizaines de kilos d’uranium dans la Gaffière et le Lauzon, livre aujourd’hui ses conclusions. Bollène vient donc d’assigner les sociétés Areva, mais aussi ses filiales Socatri, Comurex et Eurodif devant le tribunal de Carpentras.

Source : Vaucluse matin (lien)

Cette entrée a été publiée dans Risque nucléaire. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.